Dans un communiqué rendu public ce 20 mars 2024 signé par son Président Deuba Rodrigue Tchoke, l’Association des Jeunes pour l’Animation et le Développement Rural se dit suivre avec beaucoup de regret la situation politique actuelle au Tchad.

Une situation malheureuse qui met en péril la démocratie et la protection de droit de l’homme dans notre pays, par l’intimidation des acteurs politiques, les journalistes et les leaders de la Société Civile selon le communiqué.

Le communiqué renseigne que depuis la fin du mois de février, le régime de transition au Tchad s’acharne contre toutes voies disconcordantes à la sienne ; comme si le Tchad retourne vers une dictature sans précédente où personne ne doit critiquer les dérives du pouvoir.

La preuve selon le communiqué est l’assassinat de l’opposant politique YAYA DILLO et l’intimidation des journalistes Djimet Wiche et en date du lundi, 18 mars de retour de la Pleinière du Conseil National de transition, une tentative d’intimidation du conseiller National Djimet Clément Bagao par des individus inconnus parce qu’il a dit la vérité durant cette pleiniere.

Pour l’AJADR, au lieu de chercher à coudre le tissu social déchiré, le “régime de transition enfonce le clou, intimide et violente toute personne qui ose décrier son incapacité à pouvoir maitriser les revendications du peuple tchadien : l’inexistence de l’électricité, pénurie d’eau, cherté de la vie, augmentation sans aucune raison des prix de produit pétrolier à la pompe, etc”.

L’AJADR se demande si le président de transition “veut conduire les Tchadiens comme des moutons au Pâturage ou veut-il vraiment voir le Tchad ressembler aux pays qui font de la promotion des libertés fondamentales ?”.

L’AJADR rappelle au Président de transition que le Tchad est signataire de plusieurs accords et traités sur la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales, gage d’une bonne gouvernance.

Pendant que le Tchad cherche le retour définitif à l’ordre constitutionnel, le “Président de transition et son entourage se lancent dans un comportement de chasseur d’homme pour cacher les insuffisances de leurs gouvernances sans résultat”.

L’AJADR appelle donc la communauté internationale à intervenir promptement afin de demander au régime de transition d’arrêter immédiatement avec ce comportement qui risque d’amener le Tchad à l’implosion martèle le communiqué.

Tout en restant attentif à l’évolution de situation actuelle, L’AJADR reste disponible pour l’organisation d’un dialogue politique d’où découleront la justice et la réconciliation de tous les Tchadiens et la paix conclu le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : La politique, c’est une lutte qui doit être dépassionnée. Quelle idéologie défendez-vous?

Opinion : La politique, c’est une lutte qui doit être dépassionnée. Quelle…

Tchad : Succès MASRA a t-il finalement opté pour la chasse à l’Homme à la Primature

Promouvoir le mérite et la compétence à la Primature, Succès Masra chante…

DANG REMEMBER se préoccupe des décès reçurents des étudiants tchadiens au Cameroun

L’Association DANG REMEMBER reagit sur les décès préoccupants des étudiants tchadiens de…

Tchad : Le personnel de YouthConnekt-Tchad réclame 06 mois de salaire

Le personnel du Programme YouthConnekt-Tchad réclame justice après plus de 06 mois…