A travers un communiqué, l’Organisation d’Appui à l’Initiative de Développement(OAID), porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que 2023 a été l’année la plus sombre de l’histoire du Mayo-Kebbi Ouest. L’insécurité a atteint son paroxysme.

 

Selon le bilan qu’elle présente fait état de 41 personnes enlevées, 8 morts, 2 disparus et une rançon de 52 405 000 FCFA payée.

Toujours selon ledit communiqué, les auteurs sont répartis en trois groupes notamment le groupe du Niger, le groupe des Tchado-camerounais et le groupe des rebelles centrafricains (qui font de cette pratique une source de financement de leur rébellion respective).

Pour libérer la province du Mayo Kebbi Ouest du joug de ce commerce de la honte, l’OAID invite les cadres de la Province à un sursaut d’orgueil et à une prise de conscience collective pour s’engager résolument aux côtés des plus hautes autorités du Tchad dans cette lutte.

Aussi, elle appelle les partenaires du Tchad à venir en aide aux victimes pour leur réinsertion sociale.

Enfin, aux populations l’OAID leur demande de continuer par faire confiance à son équipe dirigeante en 2024 comme ce fut le cas en 2023.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : Le colonel pilote Alcharif Ousman Hissein Albari lance un mouvement rebelle

Dans une déclaration “video”, le colonel pilote Alcharif Ousman Hissein Albari a…

MKO : Enlèvement contre rançon, les bandits changent de tactique

Enlèvement des personnes contre rançon dans le Mayo Kebbi Ouest, les bandits…

Burkina Faso : une tentative de coup d’Etat déjouée ce 26 septembre

A travers un communiqué, le Gouvernement de Transition informe l’opinion publique qu’une…

Guera : Plusieurs armes récupérées et 50 personnes interpellées à Kouka Marné et à Botchotchi suite aux conflits

En séjour depuis quelques jours dans le Département de Mangalmé suite aux…