Cette décision fait suite à la récente saisie à l’aéroport d’Addis-Abeba de lingots d’or non déclarés d’une valeur de plusieurs dizaines de milliards de FCFA qui devaient être exportés vers Dubaï.

 

Le Niger s’était engagé ces dernières années dans une politique ambitieuse d’octroi de permis miniers, avec 116 permis de recherche attribués entre 2015 et 2020 représentant 124 milliards de FCFA d’investissements potentiels.

 

Cette suspension temporaire des nouveaux permis doit permettre de faire le point sur les droits miniers déjà accordés et de lutter contre le trafic illégal des ressources minières du pays.

 

Une décision qui intervient au moment où le Niger cherche à maximiser les retombées de l’exploitation de ses richesses minières pour le développement national.

Avec CNSP/Niger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : La politique, c’est une lutte qui doit être dépassionnée. Quelle idéologie défendez-vous?

Opinion : La politique, c’est une lutte qui doit être dépassionnée. Quelle…

Tchad : Succès MASRA a t-il finalement opté pour la chasse à l’Homme à la Primature

Promouvoir le mérite et la compétence à la Primature, Succès Masra chante…

DANG REMEMBER se préoccupe des décès reçurents des étudiants tchadiens au Cameroun

L’Association DANG REMEMBER reagit sur les décès préoccupants des étudiants tchadiens de…

Tchad : Le personnel de YouthConnekt-Tchad réclame 06 mois de salaire

Le personnel du Programme YouthConnekt-Tchad réclame justice après plus de 06 mois…