Droits de l’Homme Sans Frontières (DHSF) en partenariat avec le Réseau de Défenseurs de Droits Humains en Afrique Centrale( REDHAC) organise depuis hier 22 janvier 2024 au CEFOD, une session de formation de jeunes filles et garçons en techniques de Médiation.

 

C’est le Président de Droits de l’homme sans frontières DHSF M. Layibe Tourdjoumane qui lancé les travaux dudit atelier au CEFOD.

 

Cette session entre dans le cadre du projet “l’engagement de la jeune fille et de la femme pour une paix durable et une réconciliation nationale en Afrique centrale : notre responsabilité collective, phase II”.

 

Pour le Président de Droits de l’homme sans frontières DHSF, M. Layibe Tourdjoumane, par ailleurs Président de la Coalition-Tchad du REDHAC, cette session de formation qui réunira quinzaine (15) participantes et participants “portera sur l’utilisation des outils traditionnels comme moyens de résolutions des conflits communautaires et de cohésion sociale à travers les dialogues intercommunautaires et la mise en place des clubs de paix”

 

À l’issue de cet atelier qui durera deux jours du 22 au 23 janvier 2024, les participants seront outillés en techniques de Médiation et résolutions pacifiques de conflits et des clubs de Seront constitués pour sensibiliser les populations, identifier les signes, signaler les cas de conflits et contribuer à une résolution pacifique en cas de survenance

#Paix: Droits de l’Homme Sans Frontières (DHSF) en partenariat avec le Réseau de Défenseurs de Droits Humains en Afrique Centrale( REDHAC) organise depuis hier 22 janvier 2024 au CEFOD, une session de formation de jeunes filles et garçons en techniques de Médiation.

C’est le Président de Droits de l’homme sans frontières DHSF M. LAYIBE Tourdjoumane qui lancé les travaux dudit atelier en présence du représentant du Conseil d’Administration du REDHAC M.Norbert Kamkaïn Lélé.

Cette session entre dans le cadre du projet “l’engagement de la jeune fille et de la femme pour une paix durable et une réconciliation nationale en Afrique centrale : notre responsabilité collective, phase II”.

Pour le Président de Droits de l’homme sans frontières DHSF, M. Layibe Tourdjoumane, par ailleurs Président de la Coalition-Tchad du REDHAC, cette session de formation qui réunira quinzaine (15) participantes et participants “portera sur l’utilisation des outils traditionnels comme moyens de résolutions des conflits communautaires et de cohésion sociale à travers les dialogues intercommunautaires et la mise en place des clubs de paix”

À l’issue de cet atelier qui durera deux jours du 22 au 23 janvier 2024, les participants seront outillés en techniques de Médiation et résolutions pacifiques de conflits et des clubs de Paix seront constitués pour sensibiliser les populations sur identifier les signes , les signaler les cas de conflits et contribuer à une résolution pacifique en cas de survenance sous la supervision de leurs mentors.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : La politique, c’est une lutte qui doit être dépassionnée. Quelle idéologie défendez-vous?

Opinion : La politique, c’est une lutte qui doit être dépassionnée. Quelle…

Tchad : Succès MASRA a t-il finalement opté pour la chasse à l’Homme à la Primature

Promouvoir le mérite et la compétence à la Primature, Succès Masra chante…

DANG REMEMBER se préoccupe des décès reçurents des étudiants tchadiens au Cameroun

L’Association DANG REMEMBER reagit sur les décès préoccupants des étudiants tchadiens de…

Tchad : Le personnel de YouthConnekt-Tchad réclame 06 mois de salaire

Le personnel du Programme YouthConnekt-Tchad réclame justice après plus de 06 mois…