A travers un communiqué de presse, le syndicat indépendant du personnel de la radio et de la télévision du Tchad (SIPRAT) exprime son regret par rapport à l’incident survenu à l’Office National des Médias Audiovisuels (ONAMA) le 22 mars 2024 en marge des travaux du Conseil d’Administration et les décisions prises.

Le syndicat réclame l’annulation de ces décisions tout en demandant aux travailleurs de l’ONAMA d’effectuer normalement car le Tchad est en période électorale et cela peut favoriser le retour à l’ordre constitutionnel, le renforcement de la démocratie d’après les propres termes du communiqué. Le communiqué de poursuivre qu’il n’est pas de l’intérêt de la nation d’arrêter le travail de la radio et la télévision nationale pendant ce moment crucial.

Le syndicat précise qu’il est disposé à dialoguer tant avec l’administration de l’ONAMA qu’avec le gouvernement à travers les Ministères des Finances et de la Communication afin de trouver une solution satisfaisante.

Et enfin, le syndicat appelle les agents passifs de l’ex ONRTV et DGRTV d’être calmes en suivant les orientations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : La HAMA édicte des règles pour encadrer la couverture médiatique de l’élection présidentielle

Ce mercredi 3 avril, la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel…

Tchad : L’ATPDH et l’OPEN SOCIETY forment les journalistes sur les notions des droits de l’homme, d’investigation et la recevabilité

Les journalistes de N’Djaména et ceux des différentes provinces du Tchad bénéficient…

Présentation du rapport de la mission d’inspection et de supervision des médias au PM

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, Saleh KEBZABO, a reçu…

Tchad : Wenaklabs célèbre la première édition journée mondiale de la voix

Lancée depuis 1999 au Brésil, la journée mondiale de la voix est…