Les journalistes de N’Djaména et ceux des différentes provinces du Tchad bénéficient depuis ce matin du 27 mars 2024 à N’Djaména d’une formation de renforcement des capacités des hommes de medias sur les notions des droits de l’Homme, d’investigation, l’expression citoyenne et la redevabilité.

C’est une initiative de l’Association Tchadienne pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Homme (ATPDH) en partenariat avec OPEN SOCIETY dans le cadre du projet “Favoriser la participation citoyenne des femmes et des jeunes à la vie publique au Tchad”.

C’est la présidente de l’association Mme ILDJIMA LOKIAM qui a donné le coup d’envoi au CEFOD. Dans son mot d’ouverture, elle a rappelé l’importance de cette rencontre.

Cette rencontre de deux jours permettra aux participants qui sont la voix de sans voix d’être outillés des techniques afin de mieux informer et à moindre risque pendant ce moment de l’élection présidentielle au Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : La HAMA édicte des règles pour encadrer la couverture médiatique de l’élection présidentielle

Ce mercredi 3 avril, la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel…

Présentation du rapport de la mission d’inspection et de supervision des médias au PM

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, Saleh KEBZABO, a reçu…

Tchad : Wenaklabs célèbre la première édition journée mondiale de la voix

Lancée depuis 1999 au Brésil, la journée mondiale de la voix est…

Tchad : Repporter Sans Frontières et Wenaklabs forment les journalistes sur la Journalism Trust Initiative (JTI)

Repporter Sans Frontières et Wenaklabs forment les journalistes sur la Journalism Trust…