Les 10 candidats écartés pour les élections présidentielles du 6 mai par le conseil constitutionnel ont tenu un point de presse ce mercredi 27 mars pour exprimer leur désaccord.

Ils ont souligné que des figures influentes de l’État ont orchestré leur disqualification afin de faciliter l’accession d’une dynastie au pouvoir.

L’union des candidats a lancé un appel vibrant à la nation pour s’opposer à cette dictature en devenir, dénonçant la validation aisée des candidatures de la transition, l’imposture du président du conseil constitutionnel, ainsi que la constitution non consensuelle de l’ANGE.

Ils récusent le président du conseil constitutionnel et exigent la reprise du processus électoral pour garantir sa crédibilité, soulignant que les manœuvres en cours ne favorisent pas un climat sociopolitique apaisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : Passalé Kanabé Marcelin est le chef de mission provinciale du Mayo-Kebbi Ouest pour la campagne présidentielle du candidat de la Coalition pour un Tchad Uni

M.Passalé Kanabé Marcelin est désigné ce mercredi 03 avril 2024 comme Chef…

Mali : Les autorités sommées par quelques partis politiques et la société civile d’organiser l’élection présidentielle dans les meilleurs délais

Plusieurs partis politiques et organisations de la société civile ont appelé dimanche…

RDC : Judith Suminwa Tuluka nommée Première Ministre par Félix-Antoine Tshisekedi

Économiste de formation et âgée de 56 ans, Mme Judith Suminwa Tuluka…

Tchad | Quelques membres de l’URT démissionnent et saisissent la main tendue du chef de l’Etat

Dans une lettre de démission dont la copie est parvenue à notre…