Le Président du Parti Pour le Rassemblement et l’Equité au Tchad , Me Bongoro Théophile tire la sonnette d’alarme sur la situation socio-politique que traverse le pays. C’est au cours d’un point de presse qu’il a fait samedi 24 février 2024

“Notre pays traverse sans doute la période la plus compliquée de son histoire. Le Thad est, en effet, confronté aujourd’hui à une crise généralisée qui affecte tous lese secteurs de la société et qui n’épargne personne. L’ampleur et la gravité de cette crise sont telles que les fondements même de notre existence en tant que nation sont menacés.

Cette crise sans précédent est avant tout politique. L’origine du drame que vivent aujourd’hui le Tchad et les Tchadiens est à rechercher dans le déficit de démocratie et les carences de leadership qui ont caractérisé le demi-siècle qui s’est écoulé depuis notre accession à l’indépendance.

Toutes les frustrations et ressentiments accumulés au long des années ont généré des comportements individuels égoïstes, privilégiant les divisions et les contradictions internes au détriment de l’intérêt général, rendant ainsi impossible la formation d’un consensus et le début d’une adhésion à un projet de société en vue du développement harmonieux de la nation tchadienne.

Cette crise insidieuse a sapé le socle de nos valeurs. La restauration de ces valeurs concerne aussi bien la sphère politique que socioéconomique. Elle doit être comprise comme correspondant à une requête des populations tchadiennes en situation d’éveil de conscience politique après plusieurs années de vécu sans alternance.

Les valeurs les plus malmenées ces dernières années sont particulièrement la vérité, l’amour de la patrie, le respect de la parole donnée et de l’engagement public et

solennel, la justice (à comprendre au sens large comme fin des injustices de toute sorte), le respect du principe de solidarité dans la réalisation de la croissance économique et dans son partage rationnel, juste et efficient.

Quand on fait usage des travers mesquins, opportunistes, rétrogrades et exclusivistes, visant à travestir la loi, à instrumentaliser des Hommes politiques, à brimer et à humilier des adversaires, à chercher à mettre une chape de plomb sur les hommes libres et sur la société, juste pour permettre aux membres d’un système d’accumuler, de toujours accumuler les avantages et les gains politiques au détriment d’un peuple, presque devenu exsangue, cela crée un cas de conscience et de la frustration.

Alors, face à la gravité d’une telle situation qui peut durablement affecter l’équilibre de notre pays aujourd’hui et demain, nous sommes bien obligés, comme des millions de tchadiens à se lever, et debout, faire barrage à la mise à mort de notre grand et beau pays pour des intérêts bassement matériels, personnels et

politiques. Il faut donc arrêter d’exécuter la ” fatwa” prononcée par les officines du système contre le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP) du frère Allahou Tahir et le Parti Socialiste Sans Frontière(PSF) du frère Yaya Dillo Djerou à cause de leur liberté de ton et de leur tendance prononcée à l’affranchissement.

Cette crise loin d’être seulement politique est économique, conséquence de la mauvaise gouvernance devenue, hélas, une culture au Tchad et aggravée récemment par des mesures antisociales dont la conséquence immédiate est la grève (…)”

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : Passalé Kanabé Marcelin est le chef de mission provinciale du Mayo-Kebbi Ouest pour la campagne présidentielle du candidat de la Coalition pour un Tchad Uni

M.Passalé Kanabé Marcelin est désigné ce mercredi 03 avril 2024 comme Chef…

Mali : Les autorités sommées par quelques partis politiques et la société civile d’organiser l’élection présidentielle dans les meilleurs délais

Plusieurs partis politiques et organisations de la société civile ont appelé dimanche…

RDC : Judith Suminwa Tuluka nommée Première Ministre par Félix-Antoine Tshisekedi

Économiste de formation et âgée de 56 ans, Mme Judith Suminwa Tuluka…

Tchad | Quelques membres de l’URT démissionnent et saisissent la main tendue du chef de l’Etat

Dans une lettre de démission dont la copie est parvenue à notre…