Le GCAP (Groupe de Concertation des Acteurs Politiques appelle au boycott de élection présidentielle du 06 mai prochain.

C’est à travers un point de presse ténu ce samedi, 20 avril dans la salle de réunion de l’hôtel la Persévérance de chagoua; un point de presse lu par Max KEMKOY membre de cette formation des acteurs politiques.

En s’adressant à la nation tchadienne, le GCAP situe la position et les résultats que doivent attendre les tchadiens sur l’élection présidentielle avenir. “Dans cette course vers le chaos, beaucoup de mensonges sont servis en longueur de journée par les candidats en lice et en quête de gains” souligne le GCAP.

Pendant qu’ailleurs, la démocratie et les libertés s’expriment et se vivent, au Tchad ceux-ci ne sont pas le cas : “Ici, on tue pour la liberté d’opinion pour montrer qu’il ne peut y avoir de place pour une quelconque opposition et cela est applaudi et soutenu par la France et les États-Unis d’Amérique” déclare Max KEMKOY dans ce message adressé à la nation.

Il dénonce “la manipulation” pure et simple de la France et des États-Unis d’Amérique dans les affaires des fils du pays. Faisant le bilan de trois de transition dirigée par Mahamat Idriss Deby Itno, le GCAP s’indigne sur le passage des trois premiers ministres qui se sont succédés et dont rien n’a changé en faveur de la population tchadienne.

Les commissions mises sur pied depuis le CODNI jusqu’à l’ANGE n’étaient qu’une méthode et passerelle pour la succession dynastique du pouvoir selon eux. Le GCAP n’a pas aussi manqué de pointer du doigt les massacres des jeunes pendant l’événement du 20 octobre qui a endeuillé beaucoup de familles tchadiennes.

Le GCAP estime que cette élection présidentielle dont “le résultat est connu d’avance n’est qu’un symbole pour légitimer le pouvoir de Mahamat Idriss Deby Itno car les scores sont connus”. Selon le GCAP “l’ANGE distribuera les scores de 0,002, 0,003, 0,005% aux candidats sans envergure politique et aux deux autres 10 et 11% et faire d’eux des premiers et deuxième après Mahamat Deby”.

En fin, le GCAP estime que voter c’est “choisir de vivre sans eau ni électricité, maintenir l’injustice, maintenir le conflit agriculteurs-eleveurs, de mourir dans son champ, la disparition de l’école tchadienne, bref choisir la pérennisation de la mainmise de la France et les États-Unis d’Amérique sur le Tchad. Et donc, le peuple tchadien doit se lever et boycotter cette élection présidentielle”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : Passalé Kanabé Marcelin est le chef de mission provinciale du Mayo-Kebbi Ouest pour la campagne présidentielle du candidat de la Coalition pour un Tchad Uni

M.Passalé Kanabé Marcelin est désigné ce mercredi 03 avril 2024 comme Chef…

Mali : Les autorités sommées par quelques partis politiques et la société civile d’organiser l’élection présidentielle dans les meilleurs délais

Plusieurs partis politiques et organisations de la société civile ont appelé dimanche…

RDC : Judith Suminwa Tuluka nommée Première Ministre par Félix-Antoine Tshisekedi

Économiste de formation et âgée de 56 ans, Mme Judith Suminwa Tuluka…

Tchad | Quelques membres de l’URT démissionnent et saisissent la main tendue du chef de l’Etat

Dans une lettre de démission dont la copie est parvenue à notre…