L’agence Nationale de Gestion des Élections ANGE a organisé samedi 06 avril 2024 une cérémonie de signature d’un code de bonne conduite par les candidats à la Présidentielle du 06 mai prochain.

Découvrez les principaux engagements de ceux-ci avant, pendant et après le scrutin présidentiel ⬇️

Pendant la période de la campagne électorale, chaque candidat est de se conformer, sans réserve, aux dispositions de la Loi N°005/CNT/2024 du 22 février 2024, portant Code électoral;

– de mener la campagne électorale sur la base d’un projet de société ou programme d’actions ou encore d’un programme de gouvernement, en présentant des offres politiques au libre choix des électeurs ;

– de respecter la liberté d’opinion et d’expression des autres candidats, en prônant la tolérance et le droit à la différence;

– de proscrire toute forme de violence physique ou verbale, en m’interdisant de tenir, dans ses discours ou toute autre forme de communication, des propos incitant à des actions inappropriées;

– d’éviter toutes attaques personnelles ou diffamatoires à l’endroit des autres adversaires, notamment en visant leur vie privée ou celle des membres de leur famille;

– de proscrire toute forme de campagne à caractère régionaliste, ethnique, sexiste ou religieux ou se fondant sur toute autre situation contraire aux valeurs républicaines;

– de choisir et former ses délégués et mandataires à la maîtrise des opérations électorales afin de me faire représenter dans les bureaux de vote par des délégués avertis et pleinement conscients de leurs devoirs et responsabilités;

et d’accepter que les autres candidats, leurs militants et sympathisants fassent leur campagne électorale dans la quiétude et la sérénité, sans intimidations, provocations et autres attitudes contraires aux lois et règlements en vigueur.

Le jour du scrutin, tout candidat est appelé à

– veiller à ce que mes délégués et mandataires agissent avec courtoisie et respect envers les autres parties prenantes du processus électoral;

– proscrire toute manipulation, intimidation ou corruption des agents électoraux, les délégués des candidats concurrents ou des électeurs par quelque moyen que ce soit;

– éviter toute action de nature à compromettre le bon déroulement des votes, du dépouillement, de l’acheminement et la centralisation des résultats;

– proscrire toute action visant à compromettre la proclamation des résultats provisoires par l’ANGE ou définitifs par le Conseil constitutionnel;

– ne dénoncer dérapages, fraudes et autres irrégularités ou infractions électorales qu’après vérification et ce, dans le respect des lois et règlements en vigueur;

– s’interdire toute attitude, tout comportement ou propos pouvant porter atteinte aux biens ou à l’intégrité physique des membres et agents de l’ANGE, des agents électoraux, des observateurs nationaux, internationaux et aux membres de la presse;

– proscrire la propagation d’informations non vérifiées et/ou infondées ou des rumeurs.

Et après le jour du scrutin chaque candidat est tenu de

– accepter les résultats des urnes et féliciter le candidat ayant gagné;

– proscrire la violence sous toutes ses formes comme moyen de régler les différends.

La retenue et le sens de responsabilité doivent être de rigueur ;

– recourir aux juridictions compétentes pour tout contentieux né des élections;

-accepter de me soumettre aux décisions du juge du contentieux électoral.

 

Tout candidat est appelé à respecter et à faire respecter le présent code de bonne conduite des candidats par mes militants et sympathisants.

Le présent code de bonne conduite est opposable à tous les candidats, à leurs militants et sympathisants.

L’Agence nationale de gestion des élections, le conseil constitutionnel et la haute autorité des médias et de l’audiovisuel veillent chacun en ce qui le concerne au respect strict des termes du présent code de bonne conduite.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Tchad : Passalé Kanabé Marcelin est le chef de mission provinciale du Mayo-Kebbi Ouest pour la campagne présidentielle du candidat de la Coalition pour un Tchad Uni

M.Passalé Kanabé Marcelin est désigné ce mercredi 03 avril 2024 comme Chef…

Mali : Les autorités sommées par quelques partis politiques et la société civile d’organiser l’élection présidentielle dans les meilleurs délais

Plusieurs partis politiques et organisations de la société civile ont appelé dimanche…

RDC : Judith Suminwa Tuluka nommée Première Ministre par Félix-Antoine Tshisekedi

Économiste de formation et âgée de 56 ans, Mme Judith Suminwa Tuluka…

Tchad | Quelques membres de l’URT démissionnent et saisissent la main tendue du chef de l’Etat

Dans une lettre de démission dont la copie est parvenue à notre…