«Nous, forces politiques et organisations civiles signataires de cette Déclaration, sommes réunies à la suite de l’invitation du gouvernement égyptien au Caire, Capitale de la République arabe sœur de l’Egypte avec un seul mot d’ordre « ENSEMBLE POUR ARRETER LA GUERRE ». Cette rencontre nous a permis d’échanger avec nos visions sur cette grave et historique crise qui menace la stabilité, l’indépendance, l’intégrité territoriale, et la survie de notre pays en tant que Etat, mais aussi le grand héritage civilisationnel de notre peuple.

Cette terrible catastrophe humanitaire a plongé de millions de familles dans la désolation, et à l’heure où nous discutons les populations sont en proie à plusieurs maux : les déplacements forcés, la mort, la famine, le manque de services sociaux de base, l’analphabétisme, l’ignorance et l’extrémisme.

Nous avons répondu à cette invitation généreuse lancée par l’Egypte, dont le but est de réunir les soudanais et les pays voisins, les organisations régionales et internationales pour une large consultation afin de marquer un coup d’arrêt définitif à cette guerre par des actions communes et de répondre en urgence aux besoins humanitaires en matière de nourriture, médicaments et éducation. Nous espérons que ces pourparlers auront les effets escomptés notamment : la reconstruction du pays, l’instauration de la paix et de la sécurité, l’édification d’ un Etat uni et fort, le retour des populations réfugiées dans leurs foyers.

Les conférenciers ont convenu que la guerre déclenchée le 15 avril 2023 a cassé le tissu social en provoquant la mort, le déplacement et l’humiliation du peuple soudanais. Cette guerre doit réveiller la conscience de chaque soudanais et l’obliger à revoir sa position pour le bien de tous.

Nous condamnons toutes les violations commises au cours de ce conflit armé interne et nous affirmons que la guerre est un indicateur essentiel pour réfléchir au rétablissement global de l’Etat soudanais sur les fondements de la justice, de la liberté et de la paix. Il faut que l’ensemble de soudanais soient convaincus que cette réunion va aboutir à créer un avenir meilleur pour les générations futures, les conditions d’une paix durable, la justice, la liberté, et un véritable Etat de droit.

Les discussions ont porté sur la nécessité d’une cessation immédiate de la guerre, y compris les mécanismes, les moyens et la surveillance d’un cessez-le-feu permanent. Les participants ont également souligné la nécessité d’adhérer à la Déclaration de Djeddah et d’envisager les mécanismes pour sa mise en œuvre afin de suivre le rythme et l’évolution de la guerre.

Les participants à la Conférence ont appelé les pays ou autres entités soutenant directement ou indirectement les belligérants de cesser d’attiser davantage les flammes de la guerre.
La crise humanitaire soudanaise constitue une des plus grandes tragédies au monde. Toutes les entités doivent fédérer leurs énergies pour que l’aide humanitaire soit effective.

Les participants ont souligné la nécessité de protéger les travailleurs humanitaires conformément au droit international humanitaire, mais aussi de faire un plaidoyer auprès des institutions régionales et internationales pour une intervention humanitaire immédiate.
Quant à la voie politique pour résoudre ce conflit, les participants ont convenu de préserver le soudan en tant que patrie unifiée sur les bases de la citoyenneté, de l’égalité des droits et d’un Etat fédéral civil et démocratique.

La réunion du Caire a représenté une opportunité précieuse, car elle est inclusive et pourra permettre de sortir le Soudan de la guerre et le reconstruire.
Les participants ont convenu de former un Comité pour poursuivre les discussions afin de parvenir à une paix durable.
En conclusion, nous adressons nos remerciements à son Excellence le Président Abdel Fattah El-Sissi, ainsi qu’au gouvernement de la République arabe sœur d’Egypte, pour avoir été aux côtés du peuple soudanais dans son épreuve actuelle».

Avec Tchad Diplomatie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Corée du Sud : Un incendie dans l’usine de batteries fait au moins 20 morts

«Environ vingt corps ont été retrouvés» après l’incendie d’une usine de batteries…

Burkina Faso : La transition prolongée de 5ans

La durée de la transition a été prolongée de 5 ans à…

La Première ministre danoise agressée par un homme à Copenhague

La Première ministre du Danemark, Mette Frederiksen, a été attaquée par un…

Niger : Le groupe armé auteur du kidnapping du préfet de Bilma exige la libération de Bazoum

Le groupe politico-militaire, le Front Patriotique pour la Justice (FPJ), a revendiqué…